Culture et patrimoine

Le territoire du büech vous permettra de belles découvertes :

  • les cadrans solaires, spécialités d'art populaire des Hautes -Alpes
  • le chateau de Montmaur et sa programmation culturelle
  • l'écomusée du cheminot veynois
  • le musée du costule et des métiers d'antan
  • les édifices religieux

Des fiches de circuits sont disponibles.

 

Pour élagir vos escapades jusqu'en Dévoluy :

Découverte des spécificités des traces du passé Dévoluard :

  • Clapier : issus du patois "clap" signifiant tas de pierres. Ce sont les cailloux enlevés des champs chaque année et regroupés en tas afin que les semis poussent, montrant ainsi le travail d'Hercule des agriculteurs.
  • Croix : symbole que l'on retrouve dans différents endroits du massif afin que les Dévoluards vivent l'esprit tranquille ainsi protégés.
  • Four à pain : présent dans chaque hameau, le four à pain ou "banaux" était un lieu de vie d'antan. Certains fonctionnent de temps à autre : four du Pré, l'Enclus, les Couttières, la Cluse...
  • Cabanes ou Jas : racontent l'histoire du pastoralisme du Dévoluy d'hier à aujourd'hui. Vous les retrouverez au travers des alpages, parfois rénovées, parfois anciennes ou neuves. Construites généralement de pierres avec un toit en lauze. Elles sont implantées de manière à ce que le berger voit son troupeau de n'importe où.
  • Les fontaines : point de départ d'un village. Eau = habitations et crée le rendez-vous des femmes du village afin de faire leur lessive.
  • Chapelles et oratoires : témoignages du poids que pouvait occuper la religion à l'époque. Construits dans 8 villages : les Cypières, l'Enclus, Truziaud, le Pré, le Collet, Rioupes, Truchières et Giers le Courtil.
  • Mère l'Eglise : bâtiment classé aux monuments historiques. Bâtie au XIèm Siècle. Elle est l'un des représentants de l'art roman dans le département. Chaque été, ses pierres vibrent au son du festival en musique. (Visite possible toute l'année).
  • La Vierge Notre Dame du Dévoluy : statue implantée au Col de Festre à l'entrée Sud du massif, afin de protéger les habitants. A l'origine, elle regardait vers le massif et tournait le dos aux voyageurs. Puis le curé de l'époque, la fit tourner vers l'entrée afin qu'elle accueille les visiteurs.
  • Ruines du château de Malmort : se situe dans la forêt de Malmort, accrochée à un piton rocheux. Construction du XIem siècle dont il ne demeure qu'un seul pend de mur.
  • Les Gillardes : Classée comme deuxième source de France après la Fontaine du Vaucluse. Les sources jaillissent au milieu des rochers, au coeur d'un bois feuillus. C'est magnifique.
  • Les Gorges des Etroits : situées à l'entrée de Saint Etienne. 40m à 60m de profondeur, 2m de large par endroit, la rivière s'est taillée dans le roc. Site d'initiation au canyoning, présence de voies d'escalade tous niveaux et via ferrata des Etroits.
  • Le plateau et le Pic de Bure : 2550m d'altitude, abrite l'observatoire scientifique de l'IRAM. Le Pic de Bure à 2709m d'altitude laisse place à la table d'orientation pour un panorama montagnard par temps clair : vue sur les Ecrins, le Vercors et au Sud la montagne du Luberon.
  • Col du Noyer : Près du refuge Napoléon, de la table d'orientation nous avons une vue imprenable sur les crêtes arides du Dévoluy et l'ample vallée du Champsaur.
  • Canal de Pellafol : canal creusé dans la roche sur plusieurs centaines de mètres pour l'arrosage des cultures limitrophes de l'Isère. Aujourd'hui, possibilité de s'y promener avec du matériel spécifique tels que des bottes de pluie, une lampe frontale et éventuellement un casque.

Aux portes du Dévoluy :

  • en passant par la fameux col du Noyer , au Noyer : visite de la maison de la botanique Dominique Villars.
  • A Mens : centre de Terre Vivante
  • Le Trièves : Barrage EDF et plan d'eau du Lac du Sautet avec saut à l'élastique, tyrolienne et via ferrata.
  • Notre Dame de la Salette : lieu de pèlerinage.
  • La Mure : Petit chemin de fer reprenant la voix des anciens transports de charbons des mines avec musée.
  • La vallée du Valgaudemar